Lock-out décrété au SEHY

Le Syndicat de l’enseignement de la Haute-Yamaska a officiellement mis en lock-out ses 2 travailleuses ce matin. Une délégation du SEESOCQ s’est déplacé à Granby pour rassurer les deux membres affectées par la situation.

Quand on se joint à un syndicat en tant que salarié-e-s, on s’attend à être traité équitablement et à ce que nos droits soient respectés. Il s’agit d’un syndicat après tout. On s‘attend à plus d’humanité et de sensibilité que de la part d’un employeur normal. Mais force est de constater que ça ne veut pas dire grand-chose au SEHY. Cette organisation n’a de syndicale que le nom.

Nous supporterons nos membres tout au long de ce lock-out et la solidarité syndicale dépasse les limites du SEESOCQ. La liste de signataires sur notre site web en fait foi et continue de s’allonger!

 

La situation dégénère au SEHY

Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ

DES SYNDIQUÉES MENACÉES DE LOCK-OUT PAR LEUR SYNDICAT-EMPLOYEUR, ON AURA TOUT VU!

Montréal, le 20 mai 2018 – Le 14 mai dernier, le Syndicat de l’enseignement de la Haute-Yamaska (SEHY-FAE) a adopté une résolution lui permettant de mettre en lock-out ses employées. Une aberration dans le monde syndical. Depuis près d’un an, les employées et leur syndicat Le Syndicat des employées et employés de syndicats et organismes collectifs du Québec (SEESOCQ) tentent de négocier le renouvellement de la convention collective avec l’employeur, le SEHY. Le Conseil d’administration du SEHY dit avoir les mains liées par des mandats donnés par son assemblée générale, alors qu’il en est lui-même l’instigateur.

Il est à noter qu’en aucun temps les employées n’ont menacé de faire une grève ou ont affirmé ne pas être en mesure de continuer les négociations. « Le SEHY a commencé ses actions antisyndicales il y a près de 2 ans alors qu’il avait abolis 2 postes. Congédiant du même coup 2 conseillères illégalement. Actions pour lesquelles un arbitre du travail a rendu une décision en faveur du SEESOCQ. » commente Alexandre Contant, vice-président au SEESOCQ.

Le président du SEESOCQ, Richard Vennes précise qu’il s’agit d’une situation inusitée et plutôt déstabilisante pour le monde syndical. « On ne voit pas ça tous les jours un syndicat qui prône la défense des droits des salariés et qui agit maintenant comme les employeurs qu’il dénonce! J’invite le SEHY à se rappeler qu’il est un SYNDICAT et d’agir en conséquence. »

Les salariées espèrent poursuivre leur travail auprès des enseignantes et des enseignants représentés par le SEHY et veulent terminer la négociation de leur convention collective dans le respect et non sous la menace. Elles attendent une ouverture de la part du SEHY dans le règlement de cette impasse. 

Profil du SEESOCQ
Le Syndicat des employées et employés de syndicats et organismes collectifs du Québec représente plus de 250 membres répartis dans près de 100 unités à travers le Québec. Il n’est pas affilié à une centrale syndicale.

– 30 –

Source :

Eugénie Paradis-Charette
Vice-présidente au secrétariat et aux communications
581-999-4157
secretaire@seesocq.org

Avis d’élections

La période de mise en nomination pour les élections au Conseil d’administration se terminera le dimanche 29 avril 2018 à 16h. Vous trouverez ici –> l’avis d’élection et le formulaire de nomination.

Poste en élections au conseil d’administration:

  • Présidence
    Aucune candidature reçue
  • Vice-présidence à la trésorerie
    Aucune candidature reçue
  • Vice-présidence au secrétariat et aux communications
    Candidature reçue: Eugénie Paradis-Charette (appuyée par Nathalie Tremblay)
  • Vice-présidence à la négociation
    Candidature reçue: Alexandre Contant (appuyée par Eugénie Paradis-Charette)

Poste en élections sur les comités:

  • Comité des statuts (2 postes)
  • Comité d’élections (2 postes)
  • Comité d’appel (3 postes + 1 substitut)

David Baron
Président d’élections